Emmanuel Macron retrouve ses partisans, massés par milliers devant la pyramide du Louvre, après une traversée solennelle de la cour de l'ancien palais royal, sous les notes de l'hymne européen, le 7 mai 2017 (AFP/Philippe LOPEZ)

Macron 2022 : Pourquoi le réélire est-il une mauvaise chose pour la France ? #11


Nous sommes aujourd’hui à J-4 avant le premier tour de l’élection présidentielle qui se tiendra ce dimanche 10 avril 2022. Emmanuel Macron, le président sortant remettra sa couronne en jeu face à onze autres candidats dans un jeu démocratique qui n’en a plus du tout l’air. Sans surprise, et vous le verrez dans les prochaines semaines, il sera réélu. Mais, j’ai décidé d’écrire cet article à l’attention des personnes qui s’abstiendront d’aller voter et à celles qui voteront pour lui par défaut, car il nous est présenté comme le candidat le moins pire de tous. Cet article s’adresse donc principalement à vous, mais tout le monde peut avoir un intérêt certain à sa lecture.

Sommaire 

I. Macron ne respecte pas le débat démocratique et les autres candidats à la présidentielle
II. Les médias et les sondages manipulent l’opinion publique à son avantage
III. Les polémiques et les conflits d’intérêt autour d’Emmanuel Macron 


I. Macron ne respecte pas le débat démocratique et les autres candidats à la présidentielle 

Premièrement, nous ne l’avions jamais connu sous cet angle. Depuis son élection en 2017, Emmanuel Macron n’a pas cessé de fuir toute opposition frontale. En effet, lors de sa campagne de 2017, il s’était présenté comme étant le candidat qui apporterait quelque chose de nouveau dans la sphère politique française. C’était une personne qui allait au-devant de la scène médiatique et qui allait au contact des foules. C’était aussi un personnage qui n’hésitait pas à aller débattre avec les candidats et les Français. En bref, il entretenait l’image d’homme de terrain qui savait parfaitement gérer les contradictions avec du tact et du répondant. D’ailleurs, c’est quelqu’un qui ne l’a pas supporté en 2017 qui vous le raconte.

En revanche, depuis son élection, le personnage a totalement changé. C’est comme si nous avions une toute autre personne au pouvoir. À travers les différentes crises du quinquennat, que ce soient celle avec les Gilets jaunes ou la plus récente concernant la crise sanitaire, Emmanuel Macron s’est montré très froid et très distant avec le peuple français. Je dirais même que ces épisodes l’ont renfermé dans une sorte de tour d’ivoire dans laquelle il n’existe pas de fenêtres donnant sur le monde extérieur. Quand on prête attention à la manière dont il a géré la crise sociale des Gilets jaunes, et les grèves historiques de la SNCF, cela ne se faisait que dans la répression. Il suffisait d’observer le dispositif musclé utilisé par le président contre les manifestants. Les forces de l’ordre étaient si armées que nous nous serions crûs en état de siège.

Les mêmes méthodes ont été utilisées dans, des Antilles connaissant en novembre 2021, une crise sociale qui a embrasé la Guadeloupe et la Martinique. Les Antillais réclamaient et réclament (toujours) plus de considération, et des solutions à leurs problématiques locales qui durent depuis plusieurs décennies. Pourtant face à ça qu’a t-il donc fait ? Il a préféré jouer la carte de la répression pure et dure en déployant de manière quasi-éclaire son armada de policiers armés jusqu’au cou, et allant même jusqu’à faire appel au GIGN et au RAID de la Gendarmerie pour « rétablir l’ordre ». Pour rappel d’après la définition de l’Internaute, « le GIGN est une unité d’élite de la gendarmerie nationale française spécialisée dans la lutte contre le terrorisme et la libération d’otages. ». Les manifestants, représentaient-ils une menace à la sûreté de l’État suffisamment forte pour légitimer leur déploiement ? En tout cas, une chose est sûre, que ce soit avec les Gilets jaunes, les Antillais et plus récemment les Corses, quand le peuple descend dans la rue, l’Élysée et Matignon prennent manifestement peur.

Deuxièmement, au cours de son quinquennat, le président s’est très peu exprimé dans les médias de manière spontanée. Toutes ses interventions télévisées, et toutes les interviews qu’il a accordées aux médias étaient toutes scriptées et minutieusement préparées à l’avance. Pour certains, ça ne surprendra pas, mais pour moi, c’est quelque chose de très mauvais. Peu à peu et surtout avec la crise sanitaire, nous avons basculé vers une sphère médiatique dans laquelle le président nous relayait ce qu’il voulait que nous sachions sans aucune possibilité de le contredire. Il n’a fait que dérouler sur un grand tapis rouge sa politique, utilisant ainsi les médias comme des approbateurs et des relayeurs de ses dires.

D’ailleurs, c’est ce qu’il est lucidement en train de reproduire dans la campagne présidentielle de 2022, en refusant de débattre avec les autres candidats avant le premier tour, ou encore en choisissant arbitrairement les interviews qu’il va donner, et les chaînes/médias dans lesquelles il va s’exprimer. Quel président peut autant fuir ses responsabilités et refuser autant de faire face à la contradiction ? Il a quand même été élu par 20 millions de Français à 66.10% en 2017. Pour l’heure, à la veille d’un nouveau scrutin qui pourrait potentiellement le réélire, il faudrait quand même qu’il soit apte à pouvoir défendre son bilan de manière libre et non pas uniquement que devant un public de spectateurs bien choisis, et un panel de gens ne pouvant pas le mettre face à ses responsabilités.

Comment certifier que nous sommes toujours en démocratie, quand le président pose ses conditions pour participer à une émission sur TF1 : La France face à la Guerre, dans laquelle des candidats ayant obtenu leurs 500 parrainages ne sont même pas conviés ? Ou encore lorsqu’il refuse de participer à l’émission politique Élysée 2022 d’une chaine publique comme France 2 alors que tous les autres candidats l’ont fait.

Pour moi, toutes ces actions cumulées sont un manque de respect considérable envers l’opposition française et les autres candidats à l’élection présidentielle.

II. Les médias et les sondages manipulent l’opinion publique à son avantage

Dans une société dans laquelle nous sommes de plus en plus connectés, de nombreuses personnes, animées par le besoin de s’informer, contribuent indirectement au fait que le rôle et la place des médias dans la société soit devenu toujours plus grand et plus puissant. Cependant, malgré eux, de nombreux Français se retrouvent pris au piège par le jeu des médias. Il est vrai qu’il est de nos jours plus simple de s’informer en dehors des chaînes traditionnelles d’information en continu comme BFMTV ou CNEWS grâce à internet avec AJ+, Brut, Konbini, Loopsider, HugoDécrypte, Raphaël Glucksmann etc. Mais beaucoup d’entre eux pour la deuxième catégorie sont imprégnés d’une certaine idéologie, située dans la gauche-progressiste-inclusive, mais là n’est pas le sujet du jour. 🙂

En revanche, concernant les médias traditionnels, beaucoup d’entre eux sont visionnés quotidiennement par une très grande majorité de la population française. Problème, ils appartiennent pour leur quasi-totalité à une dizaine de milliardaires français comme vous pourrez le constater sur l’image de synthèse ci-dessous :

À quel oligarque les principaux médias français appartiennent-ils ? - Fisko James dans Macron 2022 : pourquoi le réélire est une mauvaise chose pour la France
À quel oligarque les principaux médias français appartiennent-ils ?

Vous vous doutez bien que toutes ces personnes sont des personnes avec des intérêts. Et que sans surprise les médias qu’ils détiennent peuvent être plus ou moins influencés par là vision politique du chef de la maison. Pour revenir à Macron, nombreux d’entre eux l’ont soutenu, et le soutiennent toujours (La République des Copains). En effet, ce sont de très grands hommes d’affaires, et Emmanuel Macron l’a été aussi. Donc il ne faut pas penser que ces derniers n’ont pas joué de rôle prédominant dans l’élection d’Emmanuel Macron en 2017. C’était tout de même une présidentielle qui a permis à un « jeune poulain inconnu » de la sphère politique française et très connu dans le monde des affaires d’être adoubé comme homme providentiel, s’apprêtant à rompre le pong traditionnel que connaît la France depuis des dizaines d’années.

En 2022, nous retrouvons une configuration un peu différente, elle est cette fois dominée par les sondages. Les sondages et les médias sont actuellement au moment où je vous écris en train de tuer l’élection présidentielle en France. En effet, ils étaient à l’origine censés être un moyen permettant de capter la température de l’opinion publique à un instant T, mais depuis le mois de septembre, ils entretiennent un conditionnement dans l’esprit des Français. Depuis septembre 2021, Emmanuel Macron est vendu comme sortant en tête des suffrages au premier tour à des années-lumières du deuxième. Et cela peu importe l’adversaire auquel il sera confronté au second tour, que ce soit Pécresse, Marine Le Pen, Mélenchon ou Zemmour, le candidat Macron l’emporte à tous les coups. C’est comme s’il y avait une sorte de fatum et que peu importe ce qui se produira, ce sera Emmanuel Macron qui finira finalement élu. Et en plus, le plus drôle dans tout ça, c’est que ces pro-Macron, on ne les rencontre jamais. Si Macron était vraiment très largement en tête des sondages, pourquoi n’a t-il pas réussi à mobiliser ses militants pour aller à son “Grand Meeting” à l’Arena de Nanterre ?

La vérité, c’est qu’Emmanuel Macron depuis les diverses crises politiques et sociales qu’à connu le pays sous son quinquennat gouverne seul. Ses soutiens partent les uns après les autres, et il reste alité grâce aux médias et aux oligarques qui le soutiennent pour des intérêts qui n’ont de très loin rien à voir avec les vôtres. Beaucoup d’entre vous ont voté pour lui en 2017, et s’apprêtent à le refaire de nouveau ce dimanche, car c’est le seul candidat passable. Il incarne alors le fameux vote utile, car beaucoup d’autres n’ont aucune chance de gagner. Voilà donc vers quoi le cœur de la présidentielle est tombé. Avant, nous élisions un président pour ses convictions politiques et pour son programme, dorénavant, le président est choisi d’un côté à travers l’image dont il jouit dans les médias, et de l’autre, grâce à l’influence d’intentions de vote que ce dernier aurait récolté dans des sondages journaliers réalisés auprès d’échantillons de 1.000 à 5.000 personnes… Ne vous faites pas voler cette élection ! Aujourd’hui, la seule manière de se faire entendre dans la sphère politique nationale, c’est à travers le vote, faites vos recherches par vous-même, votez par conviction, mais ne votez surtout pas par défaut pour le moins pire selon des critères que vous n’avez en plus même pas définis.

« Si vous ne vous occupez pas de la politique, elle s’occupera de vous » – Michel Rocard

Quant aux personnes qui souhaiteraient s’abstenir, à chaque fois que vous décidez de renoncer à votre voix, cela profite à Emmanuel Macron. En 2017 déjà, sur les 47 millions de personnes inscrites sur les listes électorales, seules 20.8 millions avaient voté pour Emmanuel Macron lors du deuxième tour. Ce n’est même pas la moitié des personnes inscrites, et pourtant, il a remporté l’élection à 66.10% des suffrages exprimés, avec une abstention record pour un second tour de 25,44%. Tout est entre vos mains, ne soyez pas indifférents et faites entendre votre voix même si c’est à travers le vote blanc. Même s’il n’est pas comptabilisé, en 2017, il avait été de 3 millions au second tour, Marine Le Pen était elle à 10.6 millions ! Il ne sert pas à grand chose dans l’état actuel des choses, mais s’il est supérieur au positionnement de certains candidats, ça pourra commencer à éveiller les consciences.

Les médias directement/indirectement contribuent à la manière dont nous percevons un candidat à l’élection présidentielle. La politique ne devrait pas si peu intéresser les gens. La politique à l’origine, c’est par définition la gouvernance et l’organisation de la cité. Comment cela peut-il autant ne pas intéresser les Français alors que les actions entreprises par les politiques ont des conséquences directes dans nos vies ? Si les personnes mises en avant ne vous plaisent pas, présentez-vous, réunissez-vous et agissez ! Faites changer les choses au niveau local. C’est cela, l’essence même de la politique.

III. Les polémiques et les conflits d’intérêt autour d’Emmanuel Macron

Ici tout d’abord, revenons sur la polémique autour de la prolifération du recours à des cabinets de conseil privés sous la présidence d’Emmanuel Macron. Avoir recours à des cabinets de conseil privé n’est pas illégal en soit, mais c’est à mon sens un problème déontologique et stratégique d’envergure. Comment le gouvernement et son président ont-ils pu avoir recours à des cabinets privés américains pour mener des études nationales, et conseiller le gouvernement français au sujet de politiques nationales que celui-ci doit mener ? Ça n’a aucun sens, d’autant plus saisissant que l’inverse n’aurait clairement pas une seule seconde été envisageable. Vous imaginez une boite entreprise française influencer la politique intérieure américaine ? Indubitablement pas.

Mais chez nous, ça se fait. Ces entreprises ont été payées des dizaines de millions d’euros avec de l’argent public au détriment des hauts fonctionnaires et des universitaires français. Pour élaborer des lois sur la gestion de la crise sanitaire, des études pour évaluer l’impact d’une baisse des APL ou encore analyser le fonctionnement du système scolaire. Je vais vous laisser des liens dans lesquels vous pourrez suivre en détail les différentes affaires et scandales dans lesquels l’actuel président s’est engouffré depuis plusieurs années.

> Affaire McKinsey (1) / McKinseyGate (2) / Rapport du Sénat(pdf) (3) / Optimisation fiscale de McKinsey (4)
> Suppression de l’ISF par Macron et ses déclarations fiscales douteuses
> Affaire d’Alstom et General Electrics incluant Macron et le mari de Pécresse

Nous avons donc un président qui a recours à des cabinets de conseil privés (et américains) payés des millions d’euros avec de l’argent public pour l’aider dans ses choix de politique national sur des sujets aussi importants que l’éducation, la santé et le logement. Un cabinet qui en plus est accusé d’évasion fiscale et qui n’a pas payé d’impôts en France depuis 2011 ! Voilà donc avec qui le président s’allie pour gouverner le pays à la manière d’une entreprise privée.

Ensuite, je n’aime pas du tout la manière dont Emmanuel Macron gère la France sur la scène internationale. La France est une grande puissance dotée de l’arme nucléaire. Par conséquent, elle est censée être un Etat qui anime les débats sur la scène internationale, et non un énième Etat-suiveur qui suit et subit l’agenda politique imposé par Washington et par Bruxelles. Prenons par exemple la situation récente de la guerre en Ukraine, je trouve que la position d’Emmanuel Macron n’a rien eu à voir avec les intérêts des Français. Les Français et l’opinion publique internationale ne veulent pas de guerre. D’ailleurs, il sait très bien qu’au cours de ces dernières années voire décennies, l’OTAN et les Etats-Unis n’ont pas cessé d’étendre leur influence en Europe et en Asie-Pacifique pour étouffer la Russie de Vladimir Poutine et la Chine de Xi Jinping. Mais quand la Russie décide de ne pas se laisser faire par la démonstration de force des Américains en envahissant l’Ukraine, notre président à tout de suite joué l’étonné et il s’est adonné à un jeu diplomatique ridicule, dans lequel il était perçu comme le porte drapeau de Washington devant Vladimir Poutine.

Faire le dur devant lui alors que ce dernier contrôle une très grande partie du marché énergétique européen. La solution d’Emmanuel Macron ? Remplacer la dépendance au gaz russe de l’Europe avec du gaz de schiste américain plus coûteux en argent, mais aussi plus coûteux en terme d’impact environnemental, à une époque où les rapports du GIEC se veulent toujours plus inquiétants sur le sujet de l’impact préoccupant de l’activité humaine sur l’environnement. Mais bon, c’est toujours plus simple de leur donner et de dépendre des Américains plutôt que privilégier avant tout nos intérêts. À moins que les seuls intérêts de la France dans le monde ne se situent plus qu’en Afrique ? Effectivement, c’est toujours plus simple de s’attaquer à des personnes plus faibles (en terme de puissance étatique) que soit que de s’en prendre à des gros comme les Etats-Unis ou la Chine.

La France, est-elle donc condamnée à cela ? Est-ce donc une fatalité pour elle d’être présidée à nouveau cinq ans, jusqu’en 2027 par un homme qui ne fait même pas l’unanimité sur son propre territoire, et ne tirant sa légitimité que de l’unique fait qu’il soit étiqueté “moins pire” que les autres grâce à une peur de l’extrême droite généralisée que les médias entretiennent ? Faites preuve de lucidité et ayez conscience que cette personne ne gouverne pas pour vous, et que l’intérêt des Français est le cadet de ses préoccupations. Ils ont essayé de nous faire croire que l’élection présidentielle était jouée d’avance, et que tous les candidats en dehors de Macron étaient insignifiants. Pire encore, ils ont instrumentalisé l’extrême droite pour nous faire peur dans le but de nous faire passer Emmanuel Macron pour l’enfant de cœur comparé à eux.

Mais ce n’est pas le cas, la seule personne qui détient le dernier mot lorsqu’elle sera dans l’isoloir dimanche 10 avril et dimanche 24 avril 2022, c’est nous.

Alors, mobilisons-nous partout où nous sommes, et reprenons ce pouvoir qui nous a été confisqué depuis trop longtemps. La démocratie, c’est avant tout le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple.

Alors, rendons à la France sa grandeur et cohésion sociale. Évitons le pire, et réunissons-nous comme lors des grandes victoires sportives, rassemblons-nous tous ensemble pour l’avenir de notre nation au delà des différences ethniques, culturelles, sociales et religieuses.

Vive la République ! Vive la France et surtout ; Vive le peuple souverain de France !

Vous avez aimé la publication ? N’hésitez pas à la partager et à vous abonner à la newsletter pour ne plus rater le moindre article et en rejoignant la communauté sur instagram en cliquant sur la phrase !


Découvrir d’autres articles des pensées de Fisko :

  • La grande mascarade du second tour de l’élection présidentielle en France de 2022 #13
    Emmanuel Macron sans surprise est réélu (2017-2027), bravo à toutes celles et ceux qui ont contribué à la superbe réalisation de ce scénario, dont l’écriture et le tournage ont débuté il y a plusieurs années. Je remercie aussi tout particulièrement les castors dont la prestation remarquable a été commanditée sur demande par Macron, mais aussi […]
  • Appel à la mobilisation au second tour contre Macron #12
    Mesdames, Messieurs, Chère communauté Fisko James, Face à la détresse que nombreux de nos concitoyens connaissaient avant, et ont encore plus connu durant le quinquennat de M. Macron. Je ne peux rester indifférent. Depuis mai 2017, Emmanuel Macron a enchaîné les comportements, et les paroles méprisantes et blessantes, à l’égard de la population française. Gilets […]
  • Macron 2022 : Pourquoi le réélire est-il une mauvaise chose pour la France ? #11
    Nous sommes aujourd’hui à J-4 avant le premier tour de l’élection présidentielle qui se tiendra ce dimanche 10 avril 2022. Emmanuel Macron, le président sortant remettra sa couronne en jeu face à onze autres candidats dans un jeu démocratique qui n’en a plus du tout l’air. Sans surprise, et vous le verrez dans les prochaines […]
  • Macron et Attal “emmerdent” les non-vaccinés #10
    Non, vous n’avez pas rêvé, ceci n’est pas une fausse information. L’actuel président de la République Française Emmanuel Macron a bien indiqué lors d’une interview avec des lecteurs du Parisien qu’il voulait le plus possible emmerder les Français réfractaires à la vaccination. D’ailleurs, selon lui ces personnes ne sont plus des citoyens. Le lendemain, nous […]
  • Tanguy : un noir peut-il voter pour Zemmour ? #9
    Cet article fait suite à la récente polémique qui a vivement embrasé tous les réseaux de la communauté noire. Il s’agit en effet d’une polémique dans laquelle on a peut voir un jeune homme noir du nom de Tanguy David être lynché sur la place publique par d’autres noirs en raison de ses convictions politiques. […]
  • Les voyageurs noirs et l’Afrique #7
    Lundi soir le tweet du Camerounais @chat_pote a fait polémique dans la communauté noire sur le réseau social Instagram après avoir été re-publié par BieYoutube. En effet, dans ce tweet, celui-ci s’est adressé de manière injonctive aux Noirs qui voyagent dans tous les pays du monde, qu’ils soient en Europe, en Asie, aux Amériques sans avoir mis le moindre pied en Afrique. À la suite de cela, il s’est interrogé à de nombreuses reprises sur le projet de ces personnes, et sur si ces personnes comptaient finir leur vie sans jamais avoir su d’où elles venaient. C’est pourquoi, j’ai décidé de réagir et de donner des analyses et des explications à ce phénomène qui poserait problème.
  • Debrief du Débat politique entre Zemmour et Mélenchon #6
    Hier soir a eu lieu le tout premier débat politique de la campagne présidentielle 2022 et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’échange a été houleux entre le polémiste Éric Zemmour et le candidat de la France insoumise. Les deux hommes ont essayé de confronter leurs idées, mais celles-ci étaient bien trop opposées, ce qui a vite tourné à un dialogue de sourds, remporté selon moi par Mélenchon à l’usure.
  • La polémique Ahmed Sylla et le problème des humoristes noirs français #5
    Le weekend dernier sur le réseau social de l’oiseau bleu, une nouvelle polémique s’est rapidement propagée et l’humoriste français Ahmed Sylla s’est de nouveau retrouvé dans la sauce après une énième frasque sur la communauté noire.
  • Sommes-nous frères ? (communauté noire) #4
    Cet article fait suite à la vidéo de Nicolas MJ dans laquelle il a affirmé qu’entre Noirs, nous ne sommes pas frères. En effet, cette…
  • Le problème de la vaccination et du pass sanitaire #3
    Depuis un peu plus d’un an et demi maintenant, le monde est confronté à une grande pandémie mondiale appelée Covid-19.  En France, au cours de ces vingt derniers mois

Laisser un commentaire

Fisko James Production
Right Menu Icon
%d blogueurs aiment cette page :