Deuxième étape controversée pour William et Kate en Jamaïque


Le prince William et la duchesse de Cambridge Kate Middleton, sont actuellement engagés dans un road-trip officiel (Belize-Jamaïque-Bahamas) d’une dizaine de jours dans la Caraïbe. L’objectif affiché est de célébrer le Jubilé de Platine du 70ème anniversaire de l’accession au trône d’Elizabeth II. Cependant, leur présence à Belize, puis en Jamaïque a suscité des réactions.

Sous les ordres de la reine d’Angleterre, Elizabeth II, le couple royal composé du prince William et de Kate Middleton, a entamé un tour des îles de la Caraïbe anglophone pour “remercier les habitants de chaque pays pour le soutien qu’ils ont apporté à la reine”, selon les affirmations d’une source au Daily Mail.

Dans les faits, il s’agit plutôt d’une manoeuvre politique de la famille royale ayant pour vocation d’entretenir une bonne entente avec les populations de ces îles. En effet, j’en avais parlé dans le Daily Report n°42 du 30 novembre 2021, la Barbade (l’île où est originaire la chanteuse Rihanna) était devenue à ce moment-là une république.

Qu’est-ce qui change concrètement avec ce statut ? Les ex-colonies britanniques de la Caraïbe ont eu leur indépendance dans les années 1960. Ils sont certes désormais autonomes politiquement, mais nombreux d’entre eux, reconnaissent encore par courtoisie la reine d’Angleterre, Elizabeth II comme souverain à la tête de leur monarchie constitutionnelle via le Commonwealth

Une reconnaissance commençant de plus en plus à être discutée depuis le départ de la Barbade l’an passé. De plus, le premier ministre jamaïcain Andrew Holness n’a jamais caché ses intentions de vouloir faire évoluer la Jamaïque vers une république.

Peu de temps avant l’arrivée de la famille royale à Kingston, des manifestants ont protesté devant le Haut-commissariat britannique avec des pancartes dans lesquelles nous pouvons lire “nous voulons des réparations maintenant !” ou encore “non à la famille royale raciste et génocidaire !”

Les manifestants demandent à la famille royale de profiter des occasions du 60e anniversaire de l’indépendance et du 70e anniversaire du couronnement de la reine d’Angleterre, pour présenter ses excuses suite à l’esclavage et à la colonisation.

“If we don’t stand up against brutality, colonialism, domination, we gonna always be under the foot of the colonial master,” selon les mots d’un manifestant.

Notons aussi qu’une visite avait dû être annulée à la dernière minute à Belize en raison de l’hostilité de certaines personnes à la présence de la famille royale sur leur territoire.

Protest at British High Commission (TVJ Midday News of Mar 22nd 2022)

Source : The Jamaica Gleaner / Closer / The Guardian / Paris Match

Ne ratez plus rien de l’actualité en vous abonnant à la newsletter et en nous rejoignant sur Instagram pour participer aux divers sondages et débats. Ça ne prend que 10s !


Laisser un commentaire

Fisko James Production
Right Menu Icon
%d blogueurs aiment cette page :