Debat Jean Luc Mélanchon & Eric Zemmour BFMTV 23 septembre 2021

Debrief du Débat politique entre Zemmour et Mélenchon #6


Hier soir a eu lieu le tout premier débat de la campagne présidentielle 2022 et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’échange a été houleux entre le polémiste Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France insoumise. Les deux hommes ont essayé de confronter leurs idées, mais celles-ci étaient bien trop opposées, ce qui a vite tourné à un dialogue de sourds, remporté selon moi par Mélenchon à l’usure.

Sommaire

I. La supervision du débat
II. Immigration – Islam est-elle une religion dangereuse pour la France ?
III. Politique – Faut-il changer de régime politique en allant vers une VIe République ? (Plus parlementaire)


Ça y est la campagne présidentielle est lancée et le candidat de la France insoumise (11% [-1%]) a décidé de s’opposer à Éric Zemmour (11% [+6%]), un polémiste très connu pour ses nombreuses controverses et ses réflexions impliquants l’immigration, l’islam et présentant les musulmans de France comme étant le “cancer” d’une société française, en proie à un grand remplacement entretenu par les forces “djihadistes” (oui, ce sont ses mots) du Maghreb et du Levant.

I. La supervision du débat 

Sur le papier, c’était un débat fort intéressant, mais les journalistes présents sur le plateau ont été d’une qualité… (une étoile comme je dis). D’ailleurs, à plusieurs reprises, ils ont été exclus du champ par les intervenants, se retrouvant ainsi comme des spectateurs ne sachant plus comment rétablir l’ordre sur le plateau. En plus, ils ont interrompu les intervenants à des moments où leur discours était le plus intéressant. En effet, lorsqu’ils commençaient à approfondir leurs idées, ils étaient sans cesse immédiatement coupés par ces derniers et quand ça n’était pas eux, c’était Mélenchon qui le faisait (très) souvent. 

On peut aussi, rajouter que la cellule de fact-checking a un peu tué le rythme du débat, car cela n’apportait pas vraiment. D’ailleurs, à plusieurs reprises, la journaliste s’est trompée. Sur la question de l’insécurité, Zemmour avançait que le nombre d’agressions était de 1.000 par jour en France, et celle-ci a dit qu’il était en réalité de 700 par jour (260 000 sur l’année 2020). Déjà d’une part, ça ne change pas grand-chose, on est quand même proche des 1.000 non ? Et puis d’autre part, l’année 2020 a été une année marquée par les confinements et les divers couvre-feu ce qui a eu pour conséquence non-négligeable de faire baisser ces chiffres. Il suffit de voir les chiffres des années précédentes et de cette année pour rapidement s’en rendre compte. 

Graphique montrant le nombre de victimes de coups et blessures volontaires en France entre 2008 et 2020 (Débat Zemmour et Mélenchon) sur Débat BFMTV pour la présidentielle 2022 (politique)
Coups et blessures volontaires en France (Débat Zemmour – Mélenchon) sur BFMTV

Les chiffres 2021 ne sont pas encore disponibles mais on peut s’attendre à une très forte hausse. (Le Point)

II. Immigration – Islam est-elle une religion dangereuse pour la France ?

Éric Zemmour mélange pas mal de choses sur les plans sociologique et politique vis-à-vis de l’Islam et des musulmans. Tout d’abord, pour Éric Zemmour, l’islam est une religion politique qui vient concurrencer les lois françaises. Même s’il est vrai que l’islam a également une portée politique, tout comme le judaïsme avec par exemple le décalogue et le Christianisme à ses débuts dans l’Empire Romain pour unifier le peuple juif à une époque où la Judée était une colonie de l’Empire Romain d’Orient. Mais, cela ne signifie pas pour autant que les musulmans de France sont animés par une volonté de vouloir imposer leurs règles et leurs coutumes et imposer la charia. 

A. Un monde mondialisé dans laquelle la France peine à s’en sortir

Le monde aujourd’hui est un monde mondialisé, c’est-à-dire que les cultures et les civilisations se mélangent bien plus que ce qui pouvait se faire avant. D’ailleurs, pour reprendre l’exemple culinaire sorti dans le débat par Mélenchon, le couscous est le plat préféré des Français, ce qui a déplu à Zemmour qui voit en cela un déclin de l’influence française. Mais qu’est-ce que l’influence française à l’époque de la mondialisation ?
Pas grands choses malheureusement, si on complète la liste culinaire par exemple, nous retrouvons le couscous (Maghreb) (1er), suivi de la pizza 🇮🇹 (2ème et bien plus consommée en France qu’en Italie) et en troisième position le burger 🇺🇸. Dans ce top 3, nous retrouvons visiblement aucun plat typiquement français.
Sur le plan du divertissement également, par analogie, on peut s’apercevoir que la jeunesse est très orientée sur la culture asiatique (animation japonaise => 🇯🇵, K-Pop, K-Rap, K-Movies => 🇰🇷) et la culture américano-britannique (langue, musique, films, séries, réseaux sociaux, téléphonie). Même terme de politique extérieure, la France agit sur la scène internationale comme un approbateur simple de la politique américaine. Donc où est passée la culture et civilisation française dont Zemmour nous parle tout le temps ? Tout ce que je peux vous dire, c’est que ce n’est pas les musulmans de France qui l’ont fait disparaître en tout cas.

B. Le vrai problème socio-culturel des banlieues françaises

Ensuite, pour revenir au sujet initial, ne soyons pas DUPE (coucou RER D destination Paris Gare de Lyon via Evry-Courcouronnes). En France, il existe un grand problème social que Zemmour pointe en jouant sur la peur des Français n’ayant jamais côtoyé ces personnes-là. Pour y avoir grandi, je sais bien ce qui se passe mais beaucoup d’entre nous se sont donnés les moyens de réussir et nos parents nous ont toujours poussé à la réussite sur le plan scolaire. Néanmoins, il peut rester des individus qui refusent totalement le système et qui basculent dans la délinquance, parfois même des personnes en manque de repères se font influencer à force de traîner à la cité, et elles se tournent elles aussi vers la délinquance. Ce que Zemmour a appelé hier soir le « djihâd ». Non, les banlieues ne regorgent pas d’islamistes radicaux qui appliqueraient la charia à un niveau local et qui obligeraient les jeunes femmes à se voiler. 

Le souci vient selon moi des personnes en manque de repères et sensibles au paradigme de l’argent facile de plus en plus mis en avant sur les réseaux sociaux et par notre société. En effet, ces personnes ont grandi dans des milieux difficiles et le fait de s’en sortir de cette manière est selon eux, un moyen accommodant. Un moyen qui a pour conséquence tous les divers problèmes d’insécurité que nous connaissons dans certaines zones.

C. Mes solutions pour pouvoir enrayer le problème

Pour moi, il faut agir au niveau local, c’est-à-dire main dans la main avec les maires, les élus, les représentants de quartier et la police municipale pour aider cette jeunesse qui est tristement le reflet d’une société aujourd’hui en crise sur de nombreux points. Le travail déjà fait est remarquable, à travers l’exemple de mon propre quartier les résultats ont été encourageants, mais il est bon de surligner que le recul croissant des services publics n’aident pas.  

Par ailleurs, si le problème persiste, il faudra soit envoyer les concernés au service militaire (oui car se battre pour le quartier c’est beau mais s’ils sont vraiment chauds qu’ils aillent agir dans un cadre propice aux affrontements pour l’intérêt cette fois de la nation) et/ou suspendre les diverses aides et prestations sociales perçues par les parents ou les jeunes récalcitrants, ne voulant pas se plier aux règles de l’Etat. 

III. Politique – Faut-il changer de régime politique en allant vers une VIe République ? (Plus parlementaire)

A. Mettre fin à une grande instabilité institutionnelle des IIIe et IVe République

Certains de vous le savent peut-être, mais l’un des problèmes majeur de la IIIème et IVème République a été l’instabilité politique causée par un déséquilibre des forces entre les Assemblées et le Président dans le régime parlementaire, ce qui avait pour incidence de court-circuiter en permanence les gouvernements et cela rendait impuissant voire fantomatique le Président de la République. Néanmoins, depuis la Constitution du 4 octobre 1958 instaurée par le Général de Gaulle, les rapports de force ont changé et le pouvoir du Président a été renforcé. Plus encore depuis l’instauration du quinquennat en 2000 par Jacques Chirac, dans la volonté de faire en sorte que le mandat du Président soit calqué sur celui des Parlementaires afin d’éviter que le Président ne se retrouve à gouverner avec un Premier ministre qui n’est pas issu de sa couleur politique. 

B. Un Président devenu institutionnellement trop fort

Problème, cela a orchestré des dérives ces dernières années et nous nous sommes peu à peu immiscé dans un régime présidentiel. Ce type de régime est dangereux pour la démocratie car il n’offre pas vraiment de contre pouvoir étant donné que l’Assemblée nationale est de nos jours composée à majorité de personnes faisant parti du même parti que celui du Président et de ses alliés. On peut noter que ce qui est paradoxal, c’est que ces personnes ont été élues par le peuple par suffrage universel direct donc théoriquement il ne devrait pas y avoir de souci non ? Malencontreusement, les politiques, une fois au pouvoir ont du mal à tenir les promesses qu’ils avaient annoncées lors de leur campagne ce qui fait que plusieurs réformes promises auparavant, se retrouvent dans l’incapacité d’être mises en oeuvre à l’instant t, ce qui déçoit le peuple et a pour incident direct la baisse continue de la côte de popularité des Présidents dès leur date de prise de poste.

C. Mon avis sur la question du basculement vers une VIe République (idée de Mélenchon)

Faut-il donc changer de régime politique comme le veut Mélenchon qui veut stopper le régime semi-présidentiel (officiel) et redonner le pouvoir au peuple et aux parlementaires. Des propos qui lui ont valu le fait d’être qualifié de nostalgique des IIIe et Ive République par Zemmour. Mais est-ce une bonne idée ?

Pour moi, c’est vrai qu’il y a un problème aujourd’hui qui fait que le pouvoir du Président est trop élevé vis-à-vis des autres organes du pouvoir. Cela s’est énormément fait voir durant la crise sanitaire ces derniers mois à travers les nombreux confinements, les décisions prises à la hâte alors que c’était contraire à la volonté d’une majorité des Français ou encore le fait que des décisions quant aux conditions des salariés et l’instauration du pass sanitaire aient été votés alors qu’elles sont très contraignantes et empêchent les personnes d’accéder aux besoins de première nécessité. Notamment la faculté de pouvoir accéder à l’espace alimentaire des hypermarchés présents dans les centres commerciaux, mais ça, c’est une autre histoire. 

Cependant, donner trop de pouvoir au parlement n’est pas bon non plus car en l’absence de lignes directrices clairement définies, c’est l’anarchie et c’est qui s’est passé dans le passé. 🤡 

La seule solution intéressante je pense, serait de faire en sorte que la politique intéresse les jeunes et incite les abstentionnistes à aller voter. Car, pour la plupart des Français ont l’impression que le monde de la politique est totalement décoléré de leur réalité quotidienne, et beaucoup d’entre eux, ont le sentiment que peu importe le nom présent sur la feuille, ce sera la même chose, rien ne changera. Pourquoi ne pas aussi reconnaître le vote blanc ? Parce que cela montrerait à grande échelle un rejet des politiques français dû au non renouvellement de sa classe dirigeante depuis une trentaine voire une cinquantaine d’années pour certains.

En clair, les jeunes veulent de la nouveauté, quelqu’un qui soit en phase avec les intérêts des jeunes actuellement mais aussi en phase avec les intérêts futurs car en effet, les jeunes sont très sensibles aux questions sociales et écologiques parce que l’économie et la croissance ne sont pas des courbes exponentielles qui tendent vers +∞.

Comment donc agir à une ère où ces hommes politiques-là font de la communication telles des entreprises pour tenter misérablement d’atteindre une jeunesse qui ne leur ai pas accessible autrement, je dis bien misérablement car pour le moment toute tentative de prise de parole avec les jeunes via les plateformes numériques étaient très gênantes, ça ressemblait plus à des grands-parents essayant de communiquer avec leur petit fils de 10 ans, en Face Time que quelque chose de sérieux.

Il suffit de voir leurs vidéos sur Instagram, sur Youtube, sur Snapchat et sur TikTok où ce même Mélenchon fait des reprises de Wejdene…

Ne ratez plus rien de l’actualité en vous abonnant à la newsletter et en nous rejoignant sur Instagram pour participer aux divers sondages et débats. Ça ne prend que 10s ! ⏱

Sources


Découvrir d’autres articles des pensées de Fisko :

  • Abstention des jeunes : Une jeunesse totalement déconnectée des enjeux politiques et sociétaux #14
    En France, les périodes électorales se succèdent et semblent malheureusement se ressembler. Quoiqu’il se produise, c’est toujours le même constat qui est fait. L’abstention des jeunes atteint constamment des niveaux « records » lors des diverses élections. Qu’elles soient présidentielles, régionales, départementales, municipales, et législatives, rien ne change et cette situation croissante devient de plus […]
  • La grande mascarade du second tour de l’élection présidentielle en France de 2022 #13
    Emmanuel Macron sans surprise est réélu (2017-2027), bravo à toutes celles et ceux qui ont contribué à la superbe réalisation de ce scénario, dont l’écriture et le tournage ont débuté il y a plusieurs années. Je remercie aussi tout particulièrement les castors dont la prestation remarquable a été commanditée sur demande par Macron, mais aussi […]
  • Appel à la mobilisation au second tour contre Macron #12
    Mesdames, Messieurs, Chère communauté Fisko James, Face à la détresse que nombreux de nos concitoyens connaissaient avant, et ont encore plus connu durant le quinquennat de M. Macron. Je ne peux rester indifférent. Depuis mai 2017, Emmanuel Macron a enchaîné les comportements, et les paroles méprisantes et blessantes, à l’égard de la population française. Gilets […]
  • Macron 2022 : Pourquoi le réélire est-il une mauvaise chose pour la France ? #11
    Nous sommes aujourd’hui à J-4 avant le premier tour de l’élection présidentielle qui se tiendra ce dimanche 10 avril 2022. Emmanuel Macron, le président sortant remettra sa couronne en jeu face à onze autres candidats dans un jeu démocratique qui n’en a plus du tout l’air. Sans surprise, et vous le verrez dans les prochaines […]
  • Macron et Attal “emmerdent” les non-vaccinés #10
    Non, vous n’avez pas rêvé, ceci n’est pas une fausse information. L’actuel président de la République Française Emmanuel Macron a bien indiqué lors d’une interview avec des lecteurs du Parisien qu’il voulait le plus possible emmerder les Français réfractaires à la vaccination. D’ailleurs, selon lui ces personnes ne sont plus des citoyens. Le lendemain, nous […]
  • Tanguy : un noir peut-il voter pour Zemmour ? #9
    Cet article fait suite à la récente polémique qui a vivement embrasé tous les réseaux de la communauté noire. Il s’agit en effet d’une polémique dans laquelle on a peut voir un jeune homme noir du nom de Tanguy David être lynché sur la place publique par d’autres noirs en raison de ses convictions politiques. […]
  • Les voyageurs noirs et l’Afrique #7
    Lundi soir le tweet du Camerounais @chat_pote a fait polémique dans la communauté noire sur le réseau social Instagram après avoir été re-publié par BieYoutube. En effet, dans ce tweet, celui-ci s’est adressé de manière injonctive aux Noirs qui voyagent dans tous les pays du monde, qu’ils soient en Europe, en Asie, aux Amériques sans avoir mis le moindre pied en Afrique. À la suite de cela, il s’est interrogé à de nombreuses reprises sur le projet de ces personnes, et sur si ces personnes comptaient finir leur vie sans jamais avoir su d’où elles venaient. C’est pourquoi, j’ai décidé de réagir et de donner des analyses et des explications à ce phénomène qui poserait problème.
  • Debrief du Débat politique entre Zemmour et Mélenchon #6
    Hier soir a eu lieu le tout premier débat politique de la campagne présidentielle 2022 et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’échange a été houleux entre le polémiste Éric Zemmour et le candidat de la France insoumise. Les deux hommes ont essayé de confronter leurs idées, mais celles-ci étaient bien trop opposées, ce qui a vite tourné à un dialogue de sourds, remporté selon moi par Mélenchon à l’usure.
  • La polémique Ahmed Sylla et le problème des humoristes noirs français #5
    Le weekend dernier sur le réseau social de l’oiseau bleu, une nouvelle polémique s’est rapidement propagée et l’humoriste français Ahmed Sylla s’est de nouveau retrouvé dans la sauce après une énième frasque sur la communauté noire.
  • Sommes-nous frères ? (communauté noire) #4
    Cet article fait suite à la vidéo de Nicolas MJ dans laquelle il a affirmé qu’entre Noirs, nous ne sommes pas frères. En effet, cette…

Laisser un commentaire

Fisko James Production
Right Menu Icon
%d blogueurs aiment cette page :