Gabriel Attal et Emmanuel Macron emmerdent les non-vaccinés

Macron et Attal “emmerdent” les non-vaccinés #10


Non, vous n’avez pas rêvé, ceci n’est pas une fausse information. L’actuel président de la République Française Emmanuel Macron a bien indiqué lors d’une interview avec des lecteurs du Parisien qu’il voulait le plus possible emmerder les Français réfractaires à la vaccination. D’ailleurs, selon lui ces personnes ne sont plus des citoyens. Le lendemain, nous avons eu le droit à un traditionnel éclaircissement de la part du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal (comme s’il n’avait pas été suffisamment clair) en disant que les « non-vaccinés alias les antivax (c’est nouveau) » sont les personnes qui pénalisent la société. C’est à cause d’eux que l’autre (grande) partie des Français souffre, que les restaurateurs, les gérants de discothèques, de musées, etc soufrent. En d’autres termes, les non-vaccinés sont sans doute aussi responsables de la faim dans le monde et du réchauffement climatique qui sait ?

Sommaire

I. L’agacement des Français face à un Covid qui ne faibli pas
II. Analyse des propos d’Emmanuel Macron (qui soit disant était repentit)
III. Le problème de la vaccination et du pass sanitaire (part 2)


I. L’agacement des Français face à un Covid qui ne faibli pas

Pour commencer, cela fait désormais près de deux ans que nous sommes en pleine pandémie, et rien ne change. Malgré les innombrables mesures coercitives mises en place par les gouvernants, la situation ne semble pas prête de s’améliorer. Aux premières heures de la crise, on nous expliquait que lorsque le vaccin sera élaboré, nous serons sortis d’affaire, que la situation pourra revenir à la normale et qu’on « pourra de nouveau vivre comme avant ». Aujourd’hui, le jeudi 6 janvier 2022, il n’en est rien, le nombre de cas confirmés bat des records (270.000 en 24h), le gouvernement ferme toujours autant les discothèques, les lieux de loisirs sont toujours soumis au pass sanitaire (étendu jusqu’à au moins l’été 2022), et le projet de loi visant à transformer le pass sanitaire en pass vaccinal vient d’être adopté en première lecture à l’Assemblée nationale.

De l’autre côté, un bon nombre de personnes qui comptaient échapper à la « radiation » en se faisant vacciner, vont se retrouver face à de nouvelles échéances étant donné que le gouvernement souhaite leur offrir une troisième dose. Ce midi, le premier ministre Jean Castex a même expliqué dans une interview qu’ils étaient entrain d’attendre le feu vert de la Haute Autorité de Santé pour pouvoir ouvrir la foire à la 4e dose. Je ne sais pas si les gens sont conscients ou non, mais il y a moins de 6 mois, les doses de rappel n’étaient possibles que 6 mois après l’injection précédente, dorénavant depuis fin décembre, nous sommes passés à 3 mois. Ainsi, pour pouvoir conserver un pass sanitaire valide, il faudra aller se faire injecter tous les trimestres ? Puis tous les mois, puis toutes les semaines. On créera sûrement des centres de recharge de vaccination comme pour les voitures électriques.

Le pire dans tout ça, c’est l’écart qui commence progressivement à se créer entre les Français qui sont 0 dose et ceux qui en seront bientôt à leur quatrième. Ce qui est également mal calculé de la part de l’exécutif, c’est le fait qu’une grande partie des Français s’étaient adonnés au jeu de la vaccination en juillet parce qu’ils voulaient être tranquilles durant l’été. En continuant à voyager librement, à aller au restaurant, dans les cinémas, etc, en définitive vivre tout simplement, ce qui n’a rien à voir avec une adhésion ou une croyance en l’efficacité du Saint-Vaccin.

Mais parmi ces primo-vaccinés, peu de personnes envisagent de passer à la troisième dose, ni d’en faire une quatrième. Des gens m’ont dit qu’après avoir fait leur deuxième injection, ils ont eu des maux de tête, de la fatigue, dès nausées, ils ont eu mal au bras, je connais même une personne qui a fait une réaction cutanée de plusieurs semaines avec apparition de plusieurs tâches après s’être fait piquer au Moderna, alors que c’était un individu jeune et saint de base. Aujourd’hui face à la hausse des cas, et malgré une gestion de l’information par la peur réalisée par les médias, de nombreux Français commencent à se poser des questions sur l’efficacité réelle de la politique du « tout vaccinal » mise en œuvre par l’exécutif.

Toutefois, pour répondre à tous ces Françaises et Français réticents et qui se posent des questions, Macron n’a rien trouvé de mieux que de leur cracher au visage en disant qu’ils les « emmerderait jusqu’au bout » et que pour lui ces personnes ne sont plus des citoyens, vu qu’elles faillissent à leur devoir en mettant en danger les autres.

II. Analyse des propos d’Emmanuel Macron (qui soit disant était repentit)

La chose burlesque dans ces propos, c’est qu’il y a seulement trois semaines, le mois dernier lors d’une interview chez TF1 et LCI, il a clairement expliqué regretter les propos blessants qu’il a pu tenir au cours de son mandat à l’encontre des Français. Il exprimait (paraît-il) des remords. Il s’excusait d’avoir blessé une partie des Français en sortant des phrases comme : « Une gare est un lieu où on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien », « La politique sociale, regardez ! On met un pognon de dingue dans des minimas sociaux et les gens ils sont quand même pauvres, on en sort pas », ou encore pour conclure ce best of, sa réponse à un français qui lui faisait par de sa recherche infructueuse de travail : « vous faites une rue, tenez là, la rue Montparnasse, avec tous les cafés et restaurants, franchement je suis sûr qu’il y en a 1/2 qui recrute en ce moment ».

Tous ces propos ne sont pas dignes d’une personne qui exerce la fonction de Président. Le Président de la République c’est avant tout une personne qui est censé rassembler toute la nation sans faire de distinctions. C’est une notion que l’on retrouve dans l’article 1er de la Constitution de la Ve République : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. » et dans le Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 (intégrée au préambule de la Constitution de 1958) – Article 1er : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune ». Donc qu’il le veuille ou non, Emmanuel Macron est censé être le Président de tous les Français et ce peu importe leur comportement. En plus, là on parle juste de personnes qui refusent d’aller se faire vacciner, est-ce que les délinquants sexuels, criminels multirécidivistes ou encore voleurs ou terroristes sont déchus de leur citoyenneté ? Je rappelle qu’il y a six ans lorsqu’il était ministre sous la présidence d’Hollande, il a expliqué que nous nous pouvons pas déchoir les terroristes de leur nationalité française sous le postulat que « tout le monde est citoyen » au sujet des terroristes du Bataclan. Devrions-nous donc en conclure que sur l’échelle de la citoyenneté macronienne, un terroriste est plus citoyen qu’un non-vacciné ?

La vérité c’est qu’ils cherchent à instrumentaliser la scission au sein du pays. Une scission qu’ils ont eux-mêmes créé, et qu’ils alimentent entre les personnes vaccinées et les personnes non-vaccinées. Aujourd’hui plus qu’avant, ils cherchent à enflammer cette braise de sorte à monter une partie des Français contre les autres. D’ailleurs, je suis sûr et certain que même avec 100% de personnes vaccinées, le virus continuera tout de même à circuler, et les gens continueront à se retrouver à l’hôpital. Comment je le sais ? Tout simplement parce que chaque personne est différente, et que le vaccin ne protège pas de la même manière chaque individu. En Israël là où le taux de vaccination est très élevé, ils en sont actuellement à la prise de leur 4e dose.

C’est pourquoi selon moi, cela est juste un coup de communication politique calculé. Emmanuel Macron sait très bien ce qu’il a fait, il sait qu’il va être réélu et que les Français approuvent sans conviction sa politique avec le pass sanitaire la vaccination. Du coup, il sait très bien qu’en disant ça, il va susciter l’approbation de ses partisans, et que cela va lui permettre comme l’a dit de nombreux opposants de détourner l’attention du bilan de son mandat, et de la montée taquine d’Omicron, en se focalisant uniquement sur la crise sanitaire, tout en désignant comme bouc émissaire les non-vaccinés. Le débat de la Présidentielle 2022 passe donc de l’immigration instaurée par Zemmour en septembre 2021 à la crise sanitaire.

Lire aussi : Le problème de la vaccination et du pass sanitaire #3 (Les Pensées de Fisko)

III. Les problèmes de la vaccination et du pass sanitaire (part 2)

Durant l’été 2021, j’ai eu l’occasion de rédiger un article sur le même thème que celui de cette grande partie : le problème de la vaccination et du pass sanitaire. Dans celui-ci, j’ai pu observer avec mon œil de spectateur contemporain, une tendance qui commençait à s’esquisser. En effet, à ce moment-là, les mesures prises pour endiguer l’épidémie commençaient à devenir de plus en plus contraignantes et le pass sanitaire à été instauré pour de nombreuses activités, et pour pouvoir accéder à de nombreux lieux de loisirs/culture. D’ailleurs, outre le domaine du divertissement, il a été de même entre fin août et mi-septembre pour certaines professions (restaurateurs et personnel soignant).

Mais, six mois après, quels ont été les bénéfices de cette politique du tout vaccinal ? Quand je m’interroge et que j’essaie de comprendre la situation, plusieurs points restent sans réponse.

Premièrement, je constate qu’avec le jeu de la peur instauré par les médias, on a l’impression qu’avec le Covid, c’est le monde qui nous tombe sur la tête, que ce virus ravage tout sur son passage comme un bulldozer. Tous les jours, si on regarde les chaines d’information en continu comme BFMTV, on entend à répétition qu’un nouveau variant (disons philippin cette fois) est entrain d’émerger, que c’est la fin, comment allons-nous faire ? Deux hommes vivants en Antarctique viennent d’en être infectés, et le nombre de contaminations explose à la hausse. Un jeune homme d’une vingtaine d’année en bonne santé est même décédé après s’être retrouvé en réanimation (donc attention les jeunes car vous pouvez aussi très bien être hospitalisés(!!!)). Tout est réellement fait pour que les gens aient peur, et que sous la panique, ils soient tentés de se “protéger” avec le Saint-Vaccin d’Olivier Véran et de Jean Castex comme si l’immunité naturelle était une notion préhistorique qui n’est plus d’actualité à notre époque où la science a réponse à tout.

Ensuite, je ne sais pas si vous l’aviez constaté, mais toutes les personnes qui réfléchissent et/ou qui se posent des questions sur la situation actuelle sont très mal perçues. Depuis le début de la crise sanitaire, personne n’a le droit d’exprimer une opinion divergente de celle de la doxa imposée. Les dirigeants doivent prendre des décisions “pour notre bien et celui des autres”, et nous, nous devons se la fermer et les accepter sinon on est “plus des citoyens” (Macron), et des “personnes ne croyant pas à la science, des personnes souvent misogynes et souvent racistes” (Justin Trudeau 🇨🇦). Vous le voyez, le débat est complètement hystérisé, dès lors qu’une personne parle en mal du Saint-Vaccin ou qu’elle exprime ses craintes (compréhensibles) à l’égard du Saint-Vaccin, immédiatement elle est taxée d’antivax, de complotiste, d’ “irresponsable” pour la santé publique.
Cette vision même d’un monde binaire se retrouve dans ce débat, ça en devient limite mathématique. C’est toujours l’évènement A ou l’évènement non A. C’est toujours je suis partisan ou je suis anti-(…). La nuance n’existe plus et n’est plus envisageable.

Aussi, le problème de fond, et ici nous allons revenir sur le sujet du pass sanitaire, du pass vaccinal et la vaccination. Pour moi, les mesures prises par le gouvernement sont totalement disproportionnées par rapport aux faits réels. Vous avez accès aux chiffres tout comme moi, tout ce que je vais vous dire sont des informations vérifiables que vous pourrez approfondir sur internet ou directement dans ma liste de sources à la fin de l’article.

Statistiquement, le Covid-19 est une maladie qui fait beaucoup plus de ravages chez les personnes âgées que chez les nourrissons, enfants, ados, jeune adultes et adultes jusqu’à 50 ans. En effet, sur ces deux années de crise, le Covid a tué 121 000 personnes en France. Sur ces 121 000 personnes décédées, 95% étaient des personnes âgées de plus de 60 ans (voir détail dans le tableau). 98.50% des personnes décédées avaient plus de 50 ans. Donc oui, le Covid-19 est un virus particulièrement dangereux pour les personnes âgées, et là je ne parle pas des personnes fragiles ou de celles présentant des comorbidités.

La stratégie du gouvernement est de vacciner l’ensemble de la population afin d’éradiquer le virus. De ce point de vue ça se tient. En regardant le tableau, on voit que le virus circule beaucoup chez les 10-49 ans. Or, le problème est que leur stratégie n’a rien de sanitaire puisque comme vous le voyez sur le tableau ci-dessous, la classe d’âge la moins vaccinée est celle des 80 ans et plus avec seulement 88% de première injection alors qu’ils représentent 60% des décès. La seule classe d’âge qui est moins vaccinée qu’elle est celle des 10-19 ans avec 82%, mais c’est normal puisque la vaccination a été ouverte tardivement pour cette classe d’âge. Ainsi, comment expliquer le fait que les personnes les plus représentées dans les statistiques de décès se révèlent également être les personnes les moins vaccinés ? C’est sans doute elles, les fameuses personnes non-vaccinées qui sont surreprésentées dans les services de réanimation dont les médias nous parlent à longueur de journée, non ?

Autre fait atypique quand on étudie les chiffres, c’est la représentation des 70-79 ans dans le nombre de nouvelles admissions en soins critiques. En effet, 99% des personnes issues de cette tranche d’âge sont vaccinées et pourtant, ils représentent à ce jour la classe d’âge la plus représentée en réanimation avec un taux de 8,2 personnes sur 100 000 habitants, bien loin devant les 6,9 des 60-69 ans. Le Saint-Vaccin est-il donc aussi efficace que présenté pour prévenir des formes graves ? D’autant plus que l’âge moyen des personnes admises en réanimation est aux alentours de 79 ans (comme par hasard). Je vous laisse vous faire votre propre idée.

L’autre contresens du gouvernement, c’est le non-utilité de la vaccination pour les jeunes. Statistiquement, lorsqu’on a moins de 50 ans, on a très largement moins de chances de mourir ou de développer une forme grave que les personnes âgées. Pourtant, les 20-29 ans sont la seconde classe d’âge la plus vaccinée en France (95%) juste derrière les 70-79 ans (99%), et 7 points au dessus des 80 ans et plus (88%). Cela ne vous semble pas bizarre ? Les 20-29 ans ne représentent seulement que 0,02% des décès depuis le début de l’épidémie. Aussi, leurs taux de nouvelles hospitalisations et d’admissions en soins critiques pour 100 000 habitants sont de 10,8 et 0,7, autrement dit, ils sont très loin de représenter les personnes admises en réanimation.
En plus, comment un vaccin qui est censé protéger les gens peut-il concéder le taux d’incidence le plus élevé de toute catégorie d’âge confondu en circulant au sein d’une tranche de la population vaccinée à 95% (seconde tranche la plus vaccinée), bien loin devant les 0-19 ans qui sont de très loin les tranches d’âge les moins vaccinées.

Tableau de synthèse représentant les différences indices du Covid-19 en France par tranche d'âge (by Fisko James) - Macron emmerde les français non-vaccinés
Tableau de synthèse représentant les différences indices du Covid-19 en France par tranche d’âge (by Fisko James)

En somme, vous comprendrez que je ne trouve pas de cohérence dans les actes de nos dirigeants. On veut éradiquer le virus et sauver le plus de personnes, mais les personnes réellement victimes ne sont pas celles qui sont ciblées par le gouvernement. Ce ne sont pas ces personnes qui vont massivement dans les bars, restaurants, discothèques etc… Plus encore, le pass sanitaire est appliqué depuis six mois en France, et cela n’a pas empêché la hausse record du nombre de contaminations en France, à croire donc que le pass sanitaire ne sert à rien ? Si ce n’est “emmerder” les Français comme dirait l’autre.

Ma recette miracle : Pour moi, on devrait tout simplement rendre la vaccination obligatoire aux personnes âgées de plus de 50 ans, et aux personnes à risque puisque les chiffres montrent que ces personnes sont les plus représentées à l’hôpital et dans les chiffres de décès du Covid. En ce qui concerne les moins de 50 ans, et tout particulièrement les enfants, la vaccination ne devrait se faire que sur la base du volontariat, et sur le consentement libre et éclairé de la personne majeure ou des parents. Rien à voir donc coercition actuelle mise en place et visant à faire adhérer les masses par la contrainte et par la peur plutôt que par la conviction et la certitude.

Ne ratez plus rien de l’actualité en vous abonnant à la newsletter et en nous rejoignant sur Instagram pour participer aux divers sondages et débats. Ça ne prend que 10s ! ⏱

Sources :

Sources juridiques :

> Constitution de la Ve République
> Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789

Historique des frasques et propos d’Emmanuel Macron :

> Macron : “Je traverse la rue et je vous en trouve” (vidéo)
> Macron : politique social, on met un pognon dingue et les gens restent pauvres”>Macron : politique social, on met un pognon dingue et les gens restent pauvres (vidéo)
> Macron : scandalise avec ses propos sur “les gens qui ne sont rien” (vidéo)
> Macron regrette ses propos blessants (vidéo)
> Macron : les terroristes du Bataclan doivent rester des citoyens (dernière partie de l’article)

Sources d’actualité :

> Macron emmerde les non-vaccinés
> Gabriel Attal : “Qui emmerde qui aujourd’hui? Ceux qui s’opposent aux vaccins” (vidéo)
> Cas confirmés au dessus de 270.000 en 24h

Sources sur la démographie du Covid :

> Population totale en France
> Population par sexe et groupe d’âges (INSEE)
> Population par groupe d’âges (INED)
> Chiffres du Covid-19 : morts, hospitalisations, vaccins… Suivez l’évolution de l’épidémie en France et dans le monde
> Victimes du Covid en France : âge, profil, jeune, nombre
> Nombre d’hospitalisations et de décès du début de l’épidémie à nos jours (Santé Publique France)
> Hôpital : qui meurt le plus du Covid ? Découvrez la répartition des décès par classe d’âge depuis mars 2020
> Nombre de guérisons du début de l’épidémie au 4 octobre 2021″>Nombre de guérisons du début de l’épidémie au 4 octobre 2021


  • La grande mascarade du second tour de l’élection présidentielle en France de 2022 #13
    Emmanuel Macron sans surprise est réélu (2017-2027), bravo à toutes celles et ceux qui ont contribué à la superbe réalisation de ce scénario, dont l’écriture et le tournage ont débuté il y a plusieurs années. Je remercie aussi tout particulièrement les castors dont la prestation remarquable a été commanditée sur demande par Macron, mais aussi […]
  • Appel à la mobilisation au second tour contre Macron #12
    Mesdames, Messieurs, Chère communauté Fisko James, Face à la détresse que nombreux de nos concitoyens connaissaient avant, et ont encore plus connu durant le quinquennat de M. Macron. Je ne peux rester indifférent. Depuis mai 2017, Emmanuel Macron a enchaîné les comportements, et les paroles méprisantes et blessantes, à l’égard de la population française. Gilets […]
  • Macron 2022 : Pourquoi le réélire est-il une mauvaise chose pour la France ? #11
    Nous sommes aujourd’hui à J-4 avant le premier tour de l’élection présidentielle qui se tiendra ce dimanche 10 avril 2022. Emmanuel Macron, le président sortant remettra sa couronne en jeu face à onze autres candidats dans un jeu démocratique qui n’en a plus du tout l’air. Sans surprise, et vous le verrez dans les prochaines […]
  • Macron et Attal “emmerdent” les non-vaccinés #10
    Non, vous n’avez pas rêvé, ceci n’est pas une fausse information. L’actuel président de la République Française Emmanuel Macron a bien indiqué lors d’une interview avec des lecteurs du Parisien qu’il voulait le plus possible emmerder les Français réfractaires à la vaccination. D’ailleurs, selon lui ces personnes ne sont plus des citoyens. Le lendemain, nous […]
  • Tanguy : un noir peut-il voter pour Zemmour ? #9
    Cet article fait suite à la récente polémique qui a vivement embrasé tous les réseaux de la communauté noire. Il s’agit en effet d’une polémique dans laquelle on a peut voir un jeune homme noir du nom de Tanguy David être lynché sur la place publique par d’autres noirs en raison de ses convictions politiques. […]
  • Les voyageurs noirs et l’Afrique #7
    Lundi soir le tweet du Camerounais @chat_pote a fait polémique dans la communauté noire sur le réseau social Instagram après avoir été re-publié par BieYoutube. En effet, dans ce tweet, celui-ci s’est adressé de manière injonctive aux Noirs qui voyagent dans tous les pays du monde, qu’ils soient en Europe, en Asie, aux Amériques sans avoir mis le moindre pied en Afrique. À la suite de cela, il s’est interrogé à de nombreuses reprises sur le projet de ces personnes, et sur si ces personnes comptaient finir leur vie sans jamais avoir su d’où elles venaient. C’est pourquoi, j’ai décidé de réagir et de donner des analyses et des explications à ce phénomène qui poserait problème.
  • Debrief du Débat politique entre Zemmour et Mélenchon #6
    Hier soir a eu lieu le tout premier débat politique de la campagne présidentielle 2022 et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’échange a été houleux entre le polémiste Éric Zemmour et le candidat de la France insoumise. Les deux hommes ont essayé de confronter leurs idées, mais celles-ci étaient bien trop opposées, ce qui a vite tourné à un dialogue de sourds, remporté selon moi par Mélenchon à l’usure.
  • La polémique Ahmed Sylla et le problème des humoristes noirs français #5
    Le weekend dernier sur le réseau social de l’oiseau bleu, une nouvelle polémique s’est rapidement propagée et l’humoriste français Ahmed Sylla s’est de nouveau retrouvé dans la sauce après une énième frasque sur la communauté noire.
  • Sommes-nous frères ? (communauté noire) #4
    Cet article fait suite à la vidéo de Nicolas MJ dans laquelle il a affirmé qu’entre Noirs, nous ne sommes pas frères. En effet, cette…
  • Le problème de la vaccination et du pass sanitaire #3
    Depuis un peu plus d’un an et demi maintenant, le monde est confronté à une grande pandémie mondiale appelée Covid-19.  En France, au cours de ces vingt derniers mois

Laisser un commentaire

Fisko James Production
Right Menu Icon
%d blogueurs aiment cette page :